cardarine

Cardarine Revue: Avantages et effets secondaires

Introduction à Cardarine

Cardarine ou GW-501516 est un produit chimique développé par GlaxoSmithKline et Ligand. Il aurait des bénéfices potentiels sur le cœur, les vaisseaux sanguins et le diabète. Mais surtout, chez les athlètes, il est connu pour augmenter l’endurance.

Bien qu’il soit connu pour ses propriétés pour brûler les graisses et renforcer le métabolisme, il présente aussi certains effets secondaires comme la provocation potentielle d’un cancer. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’essai clinique a été arrêté sur les animaux, car même sur ces derniers, ils se sont avérés dangereux.

Quel est le mécanisme d’action de la cardarine ?

La cardarine ou GW501516 agit en activant le delta du récepteur activateur des proliférateurs des peroxysomes (PPAR-delta). Le PPR-delta se trouve dans nos muscles. Il active donc les bons gènes et accroît l’énergie, brûle les graisses, augmente les muscles, augmente l’endurance et baisse le taux de lipides dans le sang.

Toutefois, les chercheurs ont qualifié cette démarche d’échec. En effet, si les premiers essais ont été positifs chez les animaux, les seconds essais ont eu des effets secondaires qui peuvent être à l’origine de problèmes cancéreux. Cette étude a été effectuée sur les animaux, les essais sur humains ont été arrêtés.

La cardarine n’est pas un SARM. En effet, il n’agit pas sur les récepteurs d’androgène, mais sur les récepteurs activateurs des proliférateurs des peroxysomes (PPAR-delta).

Les bénéfices potentiels de la cardarine

Perte des graisses et amélioration du cholestérol

Un des objets d’étude de la cardarine a été ses propriétés connus pour brûler les graisses. C’est le PPAR-delta qui active les gènes responsables de la perte de graisse et de l’augmentation de l’énergie utilisée.

Dans une autre étude de 12 volontaires inactifs, le produit a stimulé l’utilisation des graisses comme source d’énergie appliquée aux cellules musculaires, en activant les gènes de combustion des graisses. Les volontaires ont pris 10 mg de cardarine par jour pendant 2 semaines.

D’autres études humaines récentes ont ajoutées des données supplémentaires à ces bénéfices :

  • Étude sur 13 hommes avec une graisse abdominale et un mauvais cholestérol : on a constaté la baisse du taux de triglycérides, d’acides gras et des protéines responsable du mauvais cholestérol.
  • Pour 305 patients avec un taux de bon cholestérol faible, il y a eu une augmentation du taux de bon cholestérol. Il s’agit d’une dose de 5 à 10 mg par jour pendant 12 semaines.

Donc non seulement cardarine brûle les graisses, mais en plus il supprime le mauvais cholestérol, et augmente le taux de bon cholestérol.

Prévention contre l’obésité et lutte contre le diabète

Cardarine peut prévenir ou lutter contre l’obésité. Sur 6 volontaires en surpoids, le composé a inversé les symptômes du syndrome métabolique. Il a augmenté la combustion des graisses dans les muscles. Il a réduit la graisse du foie de 20%, l’insuline de 11% et les lipides sanguins. Ils ont utilisé 2,5 ou 10 mg de cardarine par jour pendant 2 semaines.

Même sans exercice physique, il n’y a plus d’obésité, car le produit augmente le développement des muscles en diminuant la masse graisseuse.

Le composé augmente le taux de bon cholestérol, réduit le taux d’insuline, de triglycérides et de mauvais cholestérol. Cela peut aussi réduire le risque de maladies liées au cœur.

Le composé permet au foie de stopper la production de glucose et augmente la sensibilité à l’insuline chez les rats. Cela peut aider à lutter contre le diabète de type II.

Lutte contre l’inflammation

Cardarine empêche l’activité des substances inflammatoires via l’activation du PPAR delta dans les tissus adipeux, ce qui pourrait aider à lutter contre l’inflammation chronique et la résistance à l’insuline induite par l’obésité.

En effet, la graisse du ventre des patients obèses résistants à l’insuline contient plus de molécules inflammatoires et moins de PPAR-delta par rapport aux personnes en bonne santé.

Protection du cerveau

Cardarine protège les vaisseaux cérébraux du stress oxydant et des dommages, dans une étude avec des animaux. Il aide à maintenir un taux de sang normal dans le cerveau.

Même si le produit n’a pas vraiment été testé pour cela, les activateurs PPAR propulsent le développement des cellules nerveuses, et le PPAR-delta joue un rôle important.

Protection du cœur et des vaisseaux sanguins

En plus de baisser le taux de cholestérol, la cardarine a un effet direct sur les vaisseaux sanguins.

Elle prévient les dommages des vaisseaux sanguins chez les rats. Elle réduit le risque d’accumulation de plaque dans les artères et augmente le niveau d’oxyde nitrique, protecteur et relaxant des vaisseaux sanguins.


Cardarine, à faible dose, réduit les lésions tissulaires et l’inflammation des artères des rats. Cela pourrait aider à nettoyer les vaisseaux sanguins, réduisant ainsi le risque de maladie cardiaque et les complications.
Elle a aussi augmenté la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins dans les cellules cardiaques humaines. Cela pourrait être bénéfique pour les personnes souffrant de maladie cardiaque, mais pourrait également être problématique s’il était excessif.

Augmentation de la masse musculaire et de l’énergie

Cardarine active les PPAR-delta et améliore le développement des fibres musculaires chez le rat. Ces fibres musculaires sont associées avec l’augmentation de la performance physique. Les rats traités ont montré plus d’endurance et peuvent courir jusqu’à deux fois plus.

C’est aussi le cas chez les humains. Les expériences des consommateurs ont montré une grande augmentation de leur endurance et de leur force physique lorsqu’il s’agit de faire de la cardio.

Les effets secondaires et les inconvénients

Dommages sur le foie

Une des cibles de la Cardarine est le foie, car le foie conserve, brûle et libère le gras dans notre corps. Le GW501516 change la source d’énergie du foie en le faisant passer du glucose aux acides gras, ce qui réduit le taux de sucre par activation des PPAR-delta.

Une consommation à court terme prévient des conséquences néfastes sur le foie, tandis qu’une forte dose a des conséquences négatives. En effet, la cardarine provoque la mort de cellules du foie et provoque des lésions au foie (fibrose) chez quelques rats avec la maladie du foie.

Risque lié à la grossesse

Chez les animaux, le produit a montré des résultats négatifs s’il est utilisé pendant la grossesse. A de fortes doses sur une période prolongée, elle développe des risques liés au développement.

Risque de cancer

La cardarine peut causer le cancer chez les rats. Les études sur les humains sont insuffisantes pour montrer que les conséquences sont les mêmes. Toutefois, c’est la raison principale pour laquelle le développeur a arrêté les recherches sur le médicament en 2007. Le composé a fait que chez les animaux, le cancer au niveau des organes s’est développé rapidement.

La Cardarine a une influence très vaste sur tout le corps. Son action n’est pas ciblée en comparaison avec la plupart des SARMs. Par conséquent, les effets secondaires peuvent être nombreuses et vous devez les considérer avant votre consommation du produit.

Les doses et les cycles

Les doses

En essai clinique, les doses utilisées étaient de 2,5 à 10mg par jour, pendant 12 semaines.

La dose recommandée de cardarine pour les culturistes est de 20 mg par jour. Si vous êtes une femme, consommez 10 mg par jour.

Les essais cliniques n’ont pas montré de résultats négatifs même jusqu’à 6 mois de consommation, toutefois, ce délai est bien trop long et nous ne vous le recommandons pas.

Nous recommandons un délai de consommation de 8 à 12 semaines.

La cardarine peut être consommé avec d’autres stéroïdes ou d’autres SARMs pour maximiser les résultats.

Pour les autres SARMs compatibles, vous avez le RAD140 ou l’Andarine (S4) pour la perte de poids. Pour l’endurance, prenez du Ligandrol ou du MK2866.

Certains la combinent avec des cycles de prise de stéroïdes comme le Winstrol, le Turinabol, l’Anavar ou encore le Trenbolone.

Thérapie Post-Cycle

La demi-vie de la cardarine est de 24h, ainsi, une dose par jour est amplement suffisante. Le délai pour ne plus la détecter dans le sang est entre 3 et 4 semaines. Nous recommandons un TCP de 4 à 6 semaines.

Beaucoup d’athlètes l’utilisent pendant leur thérapie post- cycle. C’est tout à fait sain de le faire car il ne s’agit pas d’une hormone. Cela empêchera un retour de la graisse pendant le temps d’arrêt car c’est le moment où votre corps est le plus sensible. Aussi, cela permet de vous garder motivé pour faire des exercices.

Verdict de la cardarine

Les personnes sujettes au cancer doivent éviter de prendre des substances comme la cardarine car il existe des risques potentiels, bien que l’on n’en sache pas plus. Il vaut toujours mieux prévenir que guérir.

Le produit est assez efficace pour lutter contre la graisse, augmenter ses muscles et surtout, prendre de l’endurance. En plus, il a d’autres bénéfices comme les effets anti-inflammatoires. Que demander de plus ?

La Cardarine ou GW501516 n’est pas légale, bien que très populaire et consommée auprès des athlètes. Cette substance est disponible à la vente uniquement à titre de recherches cliniques sur certains sites web. Notez que la FDA a émis des avertissements quant à la dangerosité de ce produit.